Arch Testing Team (Français)

From ArchWiki
État de la traduction: Cet article est la version francophone de Arch Testing Team. Date de la dernière traduction: 2022-08-13. Vous pouvez aider à synchroniser la traduction s'il y a eu des changements dans la version anglaise.

Arch Testing Team est un groupe de travail de la communauté Arch qui se propose de vérifier que les paquets postés sur le dépôt testing sont opérationnels, c'est-à-dire qu'ils s'installent correctement, et ne "cassent" pas les paquets qui en dépendent, entre autre.

Les testeurs Arch contresignent les paquets après s'être portés garants de leur bon fonctionnement, ce qui permet de les faire passer des dépôts testing aux dépôts core, extra ou community.

Comment contribuer

Vous pouvez proposer votre candidature au poste de testeur Arch en contactant par e-mail à Florian Pritz et en demandant l'ouverture de votre compte de testeur.

Une fois que vous aurez ce compte, vous devriez pouvoir vous connecter sur archweb et constater l'apparition d'un onglet signoffs sur la page. Cet onglet signoffs contient une liste des paquets présents à cet instant dans les dépôts testing et requérant au moins deux visas (signoffs), c'est-à-dire la garantie des testeurs du bon fonctionnement d'un paquet.

Vous pourrez alors tester localement des paquets de la liste et apposer votre visa s'ils sont corrects, en cliquant sur le bouton signoff pour chaque paquet.

Astuce: Vous pouvez valider encore plus rapidement en ligne de commande, en utilisant la commande signoff(1) du paquet arch-signoff.

Directives

Pour tester un paquet arch, gardez à l'esprit ceci :

  • Si vous testez un paquet du noyau ou un paquet qui dépend de modules du noyau, vous devriez redémarrer votre ordinateur pour vérifier qu'il s'initialise sans erreur.
  • Quoique les tests en virtualisation ne soient pas interdits, ils ne seront jamais aussi pertinents que les tests sur une installation native. Cela est surtout vrai pour les paquets susceptibles de s'adapter à différentes configurations matérielles, comme les paquets du noyau.
  • Si vous testez une bibliothèque logicielle, vous pourriez avoir besoin de le faire avec un exécutable compilé utilisant cette bibliothèque. Assurez-vous dans ce cas que la bibliothèque partagée est bien chargée avec ldd.
  • De même, si un certain paquet contient des exécutables, il est recommandé de re-tester ses fonctions de base.
  • Si vous relevez une erreur en testant un paquet, postez un rapport de bug détaillé sur bugtracker:
    • Précisez clairement le nom du paquet, son numéro de version et à son numéro de diffusion (pkgrel)
    • Signalez quel composant du paquet est à l'origine de l'erreur (par exemple un exécutable, ou un fichier de configuration)
    • Indiquez l'origine de l'erreur (par exemple au cours de l'installation, de l'utilisation, etc.)
    • Produisez tous les messages/extraits du journal pertinents pour cette erreur
    • Assurez-vous que ce bug est bien répertorié dans la catégorie Packages: Testing

Coordination

Note: On attend des veilleurs des dépôts testing qu'ils consultent souvent la liste de diffusion arch-dev-public, qui alerte les testeurs des changements prévus ou de considérations les concernant.

Vous pourrez coordonner votre travail avec d'autres testeurs grâce au canal IRC #archlinux-testing, et suivre les mises à jour des mainteneurs de paquets grâce à la liste de diffusion arch-commits (qui évolue très vite).