Daemons (Français)

From ArchWiki
Jump to navigation Jump to search
État de la traduction: Cet article est la version francophone de Daemons. Date de la dernière traduction: 09/07/2021. Vous pouvez aider à synchroniser la traduction s'il y a eu des changements dans la version anglaise.

Un démon désigne, un processus qui tourne en arrière-plan (c'est-à-dire sans interface graphique ni sortie sur un terminal), pour gérer une boucle d'événements ou fournir certains services. Un bon exemple est le cas d'un serveur web qui scrute les requêtes afin de délivrer les pages, ou un serveur ssh attendant que quelqu'un s'y connecte. Les démons ne sont pas tous des applications complètes et certains fournissent un travail invisible. Ils sont ainsi utilisés pour des tâches comme l'écriture de messages dans un fichier-journal (par ex. syslog, metalog), ou pour la synchronisation de l'horloge du système (par exemple Network Time Protocol). Voir daemon(7) pour de plus amples informations.

Arch Linux gère les démons grâce à systemd, dont l'interface peut être invoquée avec la commande systemctl. Pour le démon Démon, par exemple, systemd recherche dans le répertoire /{etc,usr/lib,run}/systemd/system le fichier Démon.service qui contient les informations indiquant comment et quand lancer la boucle de scrutation du démon associé. Voir Systemd#Using units pour plus de détails.