Internet sharing (Français)

From ArchWiki
État de la traduction: Cet article est la version francophone de Internet sharing. Date de la dernière traduction: 2021-12-17. Vous pouvez aider à synchroniser la traduction s'il y a eu des changements dans la version anglaise.

Cet article explique la marche à suivre pour partager une connexion Internet d'une machine à une autre.

Pré-requis

La machine fonctionnant comme le serveur devra posséder une interface réseau supplémentaire pour établir le lien (data link layer) avec la machine qui recevra la connexion Internet:

  • Pour partager Internet avec plusieurs machines un switch peut fournir la connexion physique.
  • Un périphérique sans fil peut également partager une conexion vers plusieurs machines, voir Software access point (en) en premier lieu.
  • Si vous partagez l'accès à une seule machine un câble croisé (crossover cable) peut suffir. Dans le cas de deux ordinateurs ayant des carte ethernet activant la fonctionnalité MDI-X, un câble normal suffit. Executez ethtool interface | grep MDI en tant que root pour en connaitre la disponibilité.

Configuration

Cette section suppose que le périphérique réseau connecté à l'ordinateur client est nommé net0 et que le périphérique réseau connecté à Internet est internet0.

Astuce: Vous pouvez renommer vos interfaces à votre convenance. Voir udev#Setting static device names.

Toute la configuration s'effectue sur l'ordinateur serveur, sauf l'étape finale #Assigning IP addresses to the client PC(s).

Adresse IP statique

Sur l'ordinateur serveur assignez une adresse statique IPv4 à l'interface connectée aux autres machines. Les 3 premiers bytes de cette adresse ne pourront pas être les mêmes que ceux d'une autre interface, à moins que chaque interface ait un netmasks strictement suppérieur à /24.

# ip link set up dev net0
# ip addr add 192.168.123.100/24 dev net0 # arbitrary address

Pour assigner une adresse statique lors du démarrage, vous pouvez utiliser un gestionnaire de connexion réseau.

Activer la retransmission des paquets

Pour consulter l'état actuel:

# sysctl -a | grep forward

Remarquez que des options existent pour activer la la retransmission de paquet par défaut, par interface, ainsi que des options pour IPv4/IPv6 par interface.

Pur activer la retransmission des paquets après démarrage utilisez:

# sysctl net.ipv4.ip_forward=1
Astuce: Pour activer la retransmission de paquet pour une interface en particulier utilisez sysctl net.ipv4.conf.interface_name.forwarding=1 à la place.
Attention: Si votre système utilise systemd-networkd pour contrôler les interfaces réseau, un réglage pour chaque interface n'est pas possible en IPV4, voir systemd.network(5)

Éditez /etc/sysctl.d/30-ipforward.conf pour établir les définitivement le changement après redémarrage pour toutes les interfaces:

/etc/sysctl.d/30-ipforward.conf
net.ipv4.ip_forward=1
net.ipv6.conf.default.forwarding=1
net.ipv6.conf.all.forwarding=1

Après ceci, il est conseillé de bien vérifier que le «packet forwarding» est bien actif après reboot.

Activer le NAT

Avec iptables

Installez le paquet iptables. Et utilisez iptables pour activer le NAT:

# iptables -t nat -A POSTROUTING -o internet0 -j MASQUERADE
# iptables -A FORWARD -m conntrack --ctstate RELATED,ESTABLISHED -j ACCEPT
# iptables -A FORWARD -i net0 -o internet0 -j ACCEPT
Note: Bien sûr cela fonctionne également avec une connexion mobile (généralement appellée ppp0 sur le PC "routeur").

Si vous êtes connecté via PPPoE, bloquez mss sur pmtu afin d'éviter la fragmentation :

# iptables -t mangle -A FORWARD -o ppp0 -p tcp -m tcp --tcp-flags SYN,RST SYN -j TCPMSS --clamp-mss-to-pmtu

Lisez l'article iptables pour plus d'informations (notamment pour enregistrer la règle et l'appliquer automatiquement au démarrage). Il existe également un excellent guide sur iptables Simple stateful firewall.

Avec nftables

Installez le paquet nftables. Pour activer le NAT avec nftables, vous devrez créer la chaîne postrouting dans une table nouvelle/existante :

# nft add table inet nat
# nft add chain inet nat postrouting '{type nat hook postrouting priority 100 ; }'.

Ensuite, vous devez masquer les adresses net0 pour internet0 :

# nft add rule inet nat postrouting oifname internet0 masquerade

Vous pouvez ajouter d'autres restrictions de pare-feu sur le transfert (en supposant que la table de filtres existe déjà, comme configuré dans nftables#Server) :

# nft add chain inet filter forward '{ type filter hook forward priority 0 ; policy drop ; }.
# nft add rule inet filter forward ct state related,established accept
# nft add rule inet filter forward iifname net0 oifname internet0 accept

Vous pouvez trouver plus d'informations sur le NAT dans nftables dans le Wiki nftables (en). Si vous voulez rendre ces changements permanents, suivez les instructions sur l'article nftables en anglais.

Attribution d'adresses IP au(x) PC client(s)

Si vous prévoyez d'avoir régulièrement plusieurs machines utilisant l'internet partagé par cette machine, c'est une bonne idée d'installer un serveur DHCP, tel que dhcpd ou dnsmasq. Configurez ensuite un client DHCP (par exemple dhcpcd) sur chaque PC client.

Tango-edit-clear.pngThis article or section needs language, wiki syntax or style improvements. See Help:Style for reference.Tango-edit-clear.png

Reason: Ce n'est pas un guide sur iptables. L'expansion de la chaîne avec iptables -I pourrait sauter d'autres règles importantes ; si vous avez besoin d'un interrupteur ON/OFF pour cela, utilisez une chaîne personnalisée avec un saut placé soigneusement dans la chaîne INPUT. (Discuss in Talk:Internet sharing)

Les connexions entrantes vers le port UDP 67 doivent être autorisées pour le serveur DHCP. Il est également nécessaire d'autoriser les connexions entrantes sur le port UDP/TCP 53 pour les requêtes DNS.

# iptables -I INPUT -p udp --dport 67 -i net0 -j ACCEPT
# iptables -I INPUT -p udp --dport 53 -s 192.168.123.0/24 -j ACCEPT
# iptables -I INPUT -p tcp --dport 53 -s 192.168.123.0/24 -j ACCEPT

Si vous ne prévoyez pas d'utiliser cette configuration régulièrement, vous pouvez ajouter manuellement une IP à chaque client.

Ajout manuel d'une IP

Au lieu d'utiliser DHCP, une adresse IP statique et une route par défaut via 192.168.123.100 peuvent également être configurées manuellement. Il existe de nombreux outils permettant de configurer le réseau en conséquence. Un exemple important d'un tel outil est ip(8), consultez Network configuration (Français)#Configuration IP. On peut également utiliser un fichier .network, consultez l'article concernant Systemd-networkd pour configurer une IP statique.

Configurez un serveur DNS pour chaque client, consultez l'article concernant la résolution de noms de domaine pour plus de détails.

Le tour est joué. Le PC client devrait maintenant avoir Internet.

Dépannage

Si vous pouvez connecter les deux PC mais que vous ne pouvez pas envoyer de données (par exemple, si le PC client fait une demande DHCP au PC serveur, que ce dernier reçoit la demande et offre une IP au client, mais que ce dernier ne l'accepte pas et s'arrête), vérifiez que vous n'avez pas d'autres règles iptables interférant.

Voir aussi